خط مشی دسترسیدرباره ماپشتیبانی آنلاین
ثبت نامثبت نام
راهنماراهنما
فارسی
ورودورود
صفحه اصلیصفحه اصلی
جستجوی مدارک
تمام متن
منابع دیجیتالی
رکورد قبلیرکورد بعدی
Document Type:Latin Dissertation
Language of Document:French
Record Number:55143
Doc. No:TL25097
Call number:‭MR58223‬
Main Entry:Hugues Theoret
Title & Author:La campagne antisemite d'Adrien Arcand d'apres-guerre: 1945 a 1967Hugues Theoret
College:University of Ottawa (Canada)
Date:2009
Degree:M.A.
student score:2009
Page No:190
Abstract:Adrien Arcand a été le principal porte-voix de l'antisémitisme au Canada durant l'entre-deux-guerres. Si son discours a trouvé écho au Canada français, il a eu aussi des retentissements au Canada anglais, aux États-Unis et en Europe. Adrien Arcand a puisé son antisémitisme dans la judéophobie catholique qu'a perpétuée à travers les siècles l'aile radicale du catholicisme selon laquelle les Juifs conspiraient pour dominer le monde et détruire les bases de l'Église catholique romaine. Ces théories issues du Moyen Âge ont été reprises dans des écrits antisémites, tels que les Protocoles des Sages de Sion , qui ont circulé en Europe à partir de la fin du XIXe siècle, et que Arcand s'est évertué à diffuser sur tous les continents jusque dans les années 1960. En 1945, la guerre est terminée. Aux yeux des autorités canadiennes, Adrien Arcand ne constitue plus une menace pour la sécurité nationale. Avec l'affaire Gouzenko et la Guerre froide, le danger du communisme retient toute l'attention. Adrien Arcand profite de l'occasion pour enfourcher le cheval de la lutte anticommuniste qui lui sert de véhicule pour ses diatribes antisémites. Si le Parti de l'Unité nationale du Canada a connu ses années de gloire en 1938 et en 1939, son mouvement a connu un succès mitigé dans le Canada français de l'après-guerre. Les échecs politiques d'Arcand sur la scène fédérale dans les années 1950 en sont la plus belle illustration. Néanmoins, en épousant la cause anticommuniste, les idées d'Arcand ont rejoint un certain nombre d'adeptes au pays dans les années 1950 et 1960 et son influence sur la scène mondiale a eu un impact sur la naissance de courants antisémites, tel que le négationnisme, notamment avec le Germano-Canadien Ernest Zundel qui considérait Adrien Arcand comme son mentor. Jusqu'à sa mort en 1967, Adrien Arcand a tenté de prouver l'authenticité des théories d'un complot de domination mondiale des Juifs, nié la Shoah et accusé les Juifs de crimes de guerre contre les Palestiniens lors de la création de l'État d'Israël en 1948. Adrien Arcand est décédé en 1967 quelques mois à peine après que le Vatican eut nié toute responsabilité au peuple juif dans la mort du Christ. Malgré cette réparation historique, le discours haineux d'Arcand a survécu à l'homme par le biais de ses héritiers de la section québécoise du Parti de l'Unité nationale du Canada qui ont continué à publier ses discours et ses écrits jusqu'à l'aube du XXIe siècle.
Subject:Social sciences; Canadian history; 0334:Canadian history
Added Entry:University of Ottawa (Canada)